Point de chute

Il court. Il court au milieu des dunes. Ses pieds s'enfoncent lourdement dans le sable. La fille devant lui a encore beaucoup d'avance. Elle est fine, légère, gracieuse, sa foulée est souple et efficace. Vlad accélère, il doit absolument la rattraper.

Nous sommes en avril 1970, à la pointe de la Coubre, au nord de Royan, sur le tournage de Point de chute, un film de Robert Hossein.
Le décor est superbe, une grande cabane en planche perdue au milieu des dunes, autant dire de nulle part. Une vieille construction délabrée, envahie de toiles d'araignées, conçue par Jacques Dugied, mon père (1).
Robert Hossein joue le rôle du chef d'une bande de malfrats qui a kidnappé une jeune fille (2) pour en obtenir une rançon. C'est Johnny Hallyday qui interprète Vlad le roumain, chargé de garder la prisonnière. Qui vient de s'échapper…

Etudiant en fac de Lettres à Nanterre, j'ai profité de quelques jours de vacances pour rejoindre mon père sur le tournage. Mon voyage en train de Paris à Royan a été plutôt amusant parce que j'étais chargé d'un volumineux paquet qui intriguait mes voisins de compartiment. Quand je leur ai affirmé que c'était une machine à fabriquer des toiles d'araignées, ils ont cru que je me moquais d'eux. Et pourtant…

J'avais été fan des premiers disques de Johnny et rencontrer cette idole était assez intimidant. Il n'avait pas encore une grande expérience cinématographique, mais se montrait concentré, à l'écoute des directives du metteur en scène.

J'ai pu avoir une conversation avec Robert Hossein. Je venais de réaliser Vera, mon second court-métrage en super 8, et je lui ai raconté ma passion pour le cinéma. Il a été attentif, sympathique, et m'a encouragé à continuer.
Aujourd'hui, je regrette d'avoir abandonné au bout de quelques années difficiles mais passionnantes. On ne devrait jamais renoncer à ses passions…

Mai 2021

 

(1) sur Jacques Dugied, voir Wikipédia
(2) interprétée par Pascale Rivault