Mais où est passée Bernadette ?

1971. Tournage de L'oeuf, film de Jean Herman.
Studio d'Epinay.
Deuxième assistant à la mise en scène, je dois m'assurer que les acteurs arrivent à temps sur le plateau. On va bientôt mettre en place un nouveau plan. Il est temps d'aller chercher Bernadette Lafont.
Je file dans sa loge. Son habilleuse ne l'a pas vue depuis un bon moment. Peut-être au bar ? Jean-Michel, le barman, ne l'a pas vue non plus. Je redescends dans la cour, en fais le tour. Pas de Bernadette. J'explore en vain tous les recoins du studio.
Je reviens bredouille et penaud sur le plateau. Elle n'y est toujours pas. Soudain un machiniste me fait signe. Sur un décor en studio, on a l'habitude de déplacer les feuilles - les cloisons des pièces - qui ne servent pas. Un triangle isolé s'est formé, où trône un lit inutilisé. Et sur le lit, Bernadette, endormie.
Elle était déjà là. Lassée d'attendre, elle avait décidé de piquer un somme. Le temps de la réveiller, de réajuster le maquillage, on pouvait passer à l'action.
Moteur.