Réflexion sur l'image

La photographie est comme la cuisine, il faut souvent beaucoup d'ingrédients pour réussir un bon cliché.

D'abord il y a l'intention, car si les chinois disent qu'une image vaut mille mots, c'est parce qu'elle doit raconter une histoire, parler à celui qui la regarde, lui rappeler un souvenir, une anecdote.

Ensuite il y a le point de vue. Un peu à gauche, à droite, s'accroupir, monter sur un muret, reculer, s'approcher, tous ces gestes indispensables dont l'usage abusif du zoom peut nous priver. Parfois le succès tient à peu de chose. Un objet parasite dans le champ et tout est déséquilibré. Au contraire l'image peut sembler vide, comme s'il manquait un détail, un passant, un pot de fleurs, un rayon de soleil.
La lumière doit être en phase avec le sujet. Un ciel brillant, des ombres, du contraste. Ou bien une ambiance triste, terne, mélancolique.

Enfin il y a l'instant. Attendre ou ne pas attendre ? Telle est ici la question. Je me souviens de nombreuses occasions où ce moment a été décisif.
Un jour j'attendais qu'un passant sorte de mon champ. J'ai quand même réalisé un premier cliché avec ce personnage. Quand il a disparu, un gros nuage noir est venu modifier la lumière, créant une ambiance qui ne ressemblait plus à rien.
Une autre fois, je n'arrivais pas à déclencher, j'avais l'impression qu'il manquait un élément à l'histoire. Un curé à vélo est apparu, c'était le bon instant.
Une autre fois encore, rien n'était satisfaisant. Pourtant le point de vue, le cadrage étaient bons. Peut-être fallait-il un rayon de soleil ou un petit nuage pour me décider. Une voiture est arrivée, se garant pile dans mon champ. C'était foutu pour cette fois !

Il y a un paradoxe avec la photo. Bien souvent une image se prend au 1/125e de seconde, une broutille, trois fois rien comparé à une vie. Mais en même temps, elle est le fruit d'une réflexion, d'une vision du monde, l'expression d'une poésie ou d'une idée sociale qui a pu prendre de années de maturation.
C'est tout ce travail qui peut faire qu'un cliché banal devienne une photo dont on se souviendra longtemps. Même si parfois, le hasard peut nous faire réaliser un bon instantané.

Décembre 2020